Ma Suisse en mots croisés de Jean Rossat aux Éditions Montsalvens

est le premier d’une série de 7 recueils de grilles de mots croisés spécifiques à un canton romand. Bonne nouvelle ! Voici le numéro 1 consacré à Vaud où les lecteurs-acteurs découvriront de façon interactive des expressions typiques de la Suisse, des helvétismes, des lieux, des événements, des personnalités.

Dans cet opuscule, Jean Rossat nous donne le goût des spécificités, des saillies de la langue, du français suisse en particulier. Le goût de la diversité en quelque sorte.

Aujourd’hui, ce montreur de mots pourrait s’apparenter à un montreur d’ours, tant il est parfois un exercice périlleux de montrer des bêtes curieuses – que sont les helvétismes, les régionalismes, le français suisse – à ceux dont le poil s’hérisse quand on semble toucher à la pureté de la langue. Mais voyez là plutôt la richesse de la complémentarité (selon les mots de Laurent Wehrli qui a préfacé ce recueil) et non une perte de la pureté. Car si le français s’enrichit de plusieurs langues, c’est qu’il vit. Et voilà une bonne nouvelle.

Tenez par exemple, vous qui lisez cette chronique que pensez-vous de cette prose à deux entrées, l’une s’apparentant à un français suisse et l’autre … eh bien … au français ?

Quelle folache ! Elle a fait une cupesse dans une dérupe. Une racine sans doute. C’est que, passant à côté du boîton, elle a accéléré le pas, ça chlinguait tellement et puis elle était en retard pour préparer le papet, elle avait des invités à déjeuner, la maison en cheni, le sol à panosser.

Quelle écervelée ! Elle a fait une culbute dans la pente. Une racine sans doute. C’est que, passant à côté de la porcherie, elle a accéléré le pas, ça sentait tellement mauvais et puis elle était en retard pour préparer le met traditionnel vaudois, elle avait des invités à déjeuner, la maison en désordre, le sol à frotter avec une serpillière.

N’attendez plus, croisez les mots avec Ma Suisse en mots croisés et amusez-vous !

Publié par Laura Maxwell

Laura Maxwell est née à Genève en 1972. Cette idéaliste romantique est auteure, rédactrice indépendante et enseignante de langues étrangères. Autodidacte au parcours et aux goûts éclectiques, elle publie en 2011 La quête Degraal, roman-feuilleton dans le magazine Tout l’Immobilier, puis de 2012 à 2015, aux Editions Encre Fraîche, Boeing Transformateur, Trait d’union et Le banquet d’Emile , nouvelles dans des recueils collectifs. Elle travaille sur des chroniques de mots, « les accroche-mots » des textes ludiques et instructifs inspirés de ses expériences du monde des affaires. Elle porte sur ce monde-là un regard très critique et ironique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s