Détourner les hirondelles de Mélanie Brugger aux Éditions Romann

Voici le récit de vie d’une battante qui décide de déjouer ce que la vie met en travers de son chemin, certaines séquelles notamment d’un grave accident. Pour cela rien de tel que la montagne. Mélanie entreprend donc un apprentissage d’alpiniste malgré les contre-indications des médecins. On suit sur 187 pages les périples alpins de cette alpiniste en herbe avec intérêt et une once d’inquiétude : ce sera d’abord la Cabane du Vélan, celle de la Dent Blanche, le glacier de Moiry, l’Aiguille du Midi, son arête, le refuge des Cosmiques, le Mont Allamont, Le Breithorn, la Corma di Machaby, puis les Aiguilles de Baulmes et le Pigne de la Lé.

Pour atteindre les cimes et détourner les hirondelles, Mélanie entreprend alors des montées pénibles qui demandent force et endurance, des descentes laborieuses, des faux-plats interminables, des pierriers déséquilibrants, des parois vertigineuses, des échelles verticales. Et tout cela, elle le décrit avec une belle sincérité. Elle chemine et se bat pour atteindre ses buts, mais la peur est là sous-jacente avec ses sempiternelles questions. Va-t-elle pouvoir redescendre ? Et ce pierrier, pourra-t-elle le franchir sans que les autres, qu’elle n’a pas prévenus de son handicap, ne le remarque ? Faut-il à chaque fois raconter l’accident, le traumatisme ?

C’est avec les pieds gelés, le dos fourbu, les bras cassés, que l’on avance, toujours le regard droit. Car, même si notre corps est malmené, notre esprit, lui, doit rester là… Cheminer, monter puis redescendre, le moral de nos vies suit aussi ce relief alpin que Mélanie restitue adroitement dans son récit émaillé de textes poétiques.

Ces fêlures dans la glace sont la parfaite image des fissures qui lézardent mon coeur et mon corps. En enjambant avec conviction ces abîmes, peut-être que je grimpe encore quelques échelons à l’échelle de mon évolution …

A force de courage, beaucoup de courage, Mélanie va parvenir à s’écouter elle-même. Car finalement qui mieux qu’elle sait ce qu’il y a lieu de faire pour elle ? Eh … Hourra ! Elle y parvient. Et même si ses objectifs ne sont pas toujours atteints et qu’elle rentre parfois la mine un peu basse, elle en tire une leçon de sagesse : ce qu’on peut faire serait ce que la vie nous donne la possibilité de faire qui ne devrait pas s’apparenter à des objectifs absolus d’une société valorisant le résultat et la performance, mais bien plus à ce que le vie nous donne de faire sur le moment. Ne serions nous pas plus heureux de composer avec ce postulat ?

Mélanie atteint ses objectifs, atteint les cimes et détourne les hirondelles. Quand elle est là-haut, sur ces hauteurs où les chocards tournoient, toutes les différences s’envolent : statut social, porte-monnaie, handicap. N’est-ce pas cela aussi l’essentiel ? Le goût du partage.

Un récit de vie touchant, un livre qui parle d’un besoin profond de se surpasser, qui raconte aussi ce désir de s’aimer tel qu’on est quand bien même la société fait pression. Parviendra-t-on à être heureux ? A s’affranchir des regards ? Les cimes des montagnes nous y aident. Voilà ce que Mélanie dit dans son livre qui est un encouragement, une invitation au cheminement dans la nature, à faire un effort pour se dépasser. Nul besoin d’aller trop haut, trop loin, mais il est question de se sentir mieux après l’effort.

Publié par Laura Maxwell

Laura Maxwell est née à Genève en 1972. Cette idéaliste romantique est auteure, rédactrice indépendante et enseignante de langues étrangères. Autodidacte au parcours et aux goûts éclectiques, elle publie en 2011 La quête Degraal, roman-feuilleton dans le magazine Tout l’Immobilier, puis de 2012 à 2015, aux Editions Encre Fraîche, Boeing Transformateur, Trait d’union et Le banquet d’Emile , nouvelles dans des recueils collectifs. Elle travaille sur des chroniques de mots, « les accroche-mots » des textes ludiques et instructifs inspirés de ses expériences du monde des affaires. Elle porte sur ce monde-là un regard très critique et ironique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s